Aller au contenu

Cinq lectures autochtones

Image cinq lectures autochtones

par Florence Martin 

Même si le mois de l’histoire autochtone est terminé, il est important de continuer à s’éduquer sur la culture et les enjeux des peuples autochtones afin de contribuer à des milieux de travail exempt de discrimination. 

Florence Martin, criminologue-intervenante au GAIHST, nous recommande cinq lectures autochtones de types variés afin d’en apprendre plus sur leurs réalités.  

 

  1. Empreintes de résistance (par Alexandra Pierre)

« Qu’y a-t-il en commun entre la mort de Joyce Echaquan en 2020 et celle de Marie-Joseph Angélique en 1734? » Dans cet ouvrage, la militante Alexandra Pierre brosse le portrait de 9 femmes autochtones, noires et racisées, mais surtout engagées. Un incontournable pour tout.e.s ceux et celles qui souhaitent approfondir leur connaissance du féminisme et de l’intersectionnalité. 

 

  1. Une nuit d’amour à Iqaluit (par Felicia Mihali)

Une femme décide de s’exiler près du Pôle-Nord, à Iqaluit, dans la province du Nunavut, où elle accepte un poste d’enseignante pour une année scolaire. Des fragments historiques et culturels liés à la découverte et au développement de ces territoires lointains parsèment le roman et enrichissent la lecture. À travers une histoire d’amour touchant de nombreux sujets sensibles, nous découvrons la culture et l’histoire des Inuit sous un angle unique.  

 

« Beaucoup de femmes se sentent diminuées par la manière dont les gens les représentent ailleurs, les artistes, les fonctionnaires du gouvernement. On ne parle que des victimes, mais presque jamais de ces femmes fortes qui tiennent ensemble la famille. » (Mihali, Une nuit d’amour à Iqaluit, p. 85) 

 

  1. Décoloniser le Canada (par Arthur Manuel et Grand chef Ron Derrickson)

Cet ouvrage regroupant analyse, histoire, militantisme et politique est un examen de la lutte pour les droits et la reconnaissance, lutte à laquelle de nombreux peuples autochtones du Canada ont dû faire face et continuent de faire face. Arthur Manuel, ancien chef de la nation Secwepemc et militant de longue date des droits des Autochtones au Canada et dans le monde, raconte le combat d’une vie pour s’assurer que les droits de son peuple et d’autres groupes à travers le Canada soient respectés par le gouvernement canadien, des années 1960 à aujourd’hui. 

 

  1. C’est fou comme t’as pas l’air d’en être un! (par Drew Hayden Taylor)

À travers ce recueil d’essais, un Ojibway à la peau blanche et aux yeux bleus du Canada se bat contre les attentes de la société concernant ce à quoi devrait ressembler une personne autochtone. Drew Hayden Taylor parvient à nous éclairer sur des problèmes graves dont la plupart des gens ont du mal à discuter, tels que l’identité raciale et le racisme, par exemple, avec beaucoup d’humour et de sarcasme.  

 

soeurs_volées

  1. Sœurs volées : Enquête sur un féminicide au Canada (par Emmanuelle Walter)

Dans ce livre-événement de plus de 200 pages, Emmanuelle Walter, journaliste indépendante, se penche sur les disparitions de Maisy Odjick et de Shannon Alexander, deux jeunes filles autochtones disparues en 2008. Allant à la rencontre de leur famille dévastée ainsi que de divers intervenants pour les femmes autochtones, elle nous présente également les cas de femmes autochtones disparues ou assassinées qui sont tombées dans l’oubli. À travers l’histoire de Maisy et de Shannon, c’est celle des 1181 femmes amérindiennes assassinées ou manquantes depuis 1980 qui est dévoilée. 

 

« Quand des femmes meurent par centaines pour l’unique raison qu’elles sont des femmes et que la violence qui s’exerce contre elles n’est pas seulement le fait de leurs assassins mais aussi d’un système; lorsque cette violence relève aussi de la négligence gouvernementale, on appelle ça un féminicide. » (Introduction) 

 

Être sensible aux différentes réalités de tou.te.s dans le milieu de travail est au cœur de la prévention du harcèlement.  

 


BIBLIOGRAPHIE 

Manuel, Arthur. Grand Chef Ron Derrickson. Décoloniser le Canada, Écosociété, 2018, 352 pages. 

Mihali, Felicia. Une nuit d’amour à Iqaluit, Éditions Hashtag, 2021, 392 pages.  

Pierre, Alexandra. Empreintes de résistance, Les éditions du remue-ménage, 2021, 336 pages. 

Taylor Hayden, Drew. C’est fou comme t’as pas l’air dans être un [traduit], Hannenorak, 2017, 410 pages. 

Walter, Emmanuelle. Sœurs Volées, Lux, 2014, 224 pages. 

Tous les articles